Infrastructure écologique

Selon la Confédération, la Suisse doit posséder une infrastructure écologique fonctionnelle d’ici à 2040 – une mise en réseau des aires est essentielle à la conservation de la biodiversité. Le Plan d’action Stratégie Biodiversité Suisse décrit les mesures nécessaires. InfoSpecies a élaboré les principes basés sur les espèces pour la planification et la mise en œuvre de l'infrastructure écologique par la Confédération et les cantons.

L’analyse d’InfoSpecies livre des bases scientifiques pour la planification de l'infrastructure écologique par la Confédération et les cantons.

Les résultats de cette analyse peuvent être téléchargés au moyen des liens ci-dessous. Ils comprennent des géodonnées qui renseignent sur la qualité observée et potentielle de l’ensemble du territoire ainsi que sur le besoin en surfaces supplémentaires pour différentes guildes (groupes d’espèces ayant des exigences environnementales similaires). Actuellement, toutes les guildes prioritaires pour la planification de l'infrastructure écologique et les guildes sessiles non-prioritaires ainsi que les métadonnées correspondantes sont à disposition. Les fichiers ZIP contiennent également un rapport méthodologique. Ces données sont divisées en 10 guildes et trames dites "sessiles", qui regroupent des espèces peu ou pas mobiles, et en 2 guildes mobiles. Les guildes manquantes devraient être mises à disposition dès que possible. 

Fichier ZIP: «Sites d’intérêt pour la conservation des espèces et de leurs habitats: guildes sessiles prioritaires»

Fichier ZIP: «Sites d’intérêt pour la conservation des espèces et de leurs habitats: guildes mobiles prioritaires»

Fichier ZIP: «Sites d’intérêt pour la conservation des espèces et de leurs habitats: guildes sessiles non-prioritaires»

Besoins en surface complémentaires calculés par canton et commune.

La Confédération et les cantons ont accès aux guildes prioritaires via l’accès VDC

InfoSpecies est membre du groupe de travail Infrastructure écologique, un groupe de travail composé de représentant(e)s de la recherche, d'ONG, de parcs, des cantons et des villes. Ce groupe de travail développe des objectifs pour l'infrastructure écologique d'un point de vue technique et complète et soutient la "Taskforce Infrastructure écologique" de la Confédération, qui s'occupe de la planification et de la mise en œuvre de l'infrastructure écologique au niveau national et cantonal.